top of page

« Les contemplées » de Pauline Hillier

Dernière mise à jour : 22 avr. 2023


« Toutes mes visions du bien, du mal, de la justice, de la morale, sont remises en question. Les cartes de la vie sont rebattues, tout est à revoir. Je me défais peu à peu des préjugés moraux que je brandissais jadis avec l'arrogance d'un petit prêtre. Je désapprends. L'humanité s'est présentée à moi nue, dans ce qu'elle a de plus brut et de plus sincère, sans rien dissimuler de ses contradictions et de ses zones grises, faisant voler en éclats tous mes repères et me poussant à une introspection philosophique que je n'avais pas vue venir ».


Ces paroles d’une force et d’une sincérité inouïes sont prononcées par la narratrice qui, à la fin du roman, se dévoile être le double littéraire de l’autrice, Pauline Hillier. Le roman débute avec le récit de la narratrice, une jeune Française, que nous suivons dans une voiture de flic à Tunis. Nous soupçonnons vite que ce ne sera pas un trajet de plaisirs, les raisons en sont complètement inconnues. Elle est trimballée pendant des heures dans une chaleur suffocante de la Geôle à la prison de femmes la Manouba, « La Mangeuse de femmes », où elle est jetée sans ménagements et incarcérée dans une cellule de 30 m2 occupée par 27 femmes. Comment se comporter devant ces femmes dont on lui a dit qu’elles étaient toutes des monstres ? Habitée par l’arrogance de sa jeunesse, ses certitudes de femme engagée, ébranlée par les fouilles humiliantes des gardiennes, elle va découvrir peu à peu un monde et ses codes, un monde totalitaire régi par des règles qui lui sont dictées dans une langue qu’elle ne comprend pas. Petit à petit, par hasard et par le biais de la chiromancie, elle tente de se rapprocher de chacune de ces femmes. Tricheuses, voleuses, meurtrières, menteuses, coupables ou victimes, issues des milieux défavorisés ou bourgeois mais toutes devenues le rebut d’une société qui ne voient plus que des criminelles et des pécheresses. À tour de rôle, elles se laissent aller à raconter leur histoire. Histoires de vies dans un pays où les femmes comptent si peu et subissent quotidiennement des violences. A leur contact, à l’écoute de ces langues qui se délient, la détenue française va perdre une bonne part de ses certitudes. L’évidence de la puissance des liens qui les unissent, l’évidence de la dignité dont elles font preuve s’impose à elle et la trouble au plus profond d’elle-même. Qui est vraiment victime et bourreau ?


« Quand je promène mes yeux dans la pièce, je ne suis plus capable de distinguer les bonnes des mauvaises, les innocentes des coupables, les gentilles des méchantes. Ça ne marche plus comme ça. Et je comprends que la vie non plus ne marchera plus jamais comme ça. »


Récit autobiographique ? oui, car Pauline Hillier, arrêtée lors d’une manifestation des Femen à Tunis, a été incarcérée pendant un mois dans cette prison dans les conditions racontées dans le livre. Cette expérience vécue a tellement chamboulé sa vie qu’elle a senti le besoin impérieux de rendre hommage aux compagnes de cellule,


« faire exister le temps de quelques pages, ces femmes que plus personne ne voulait voir, sauf moi. Et de les rendre ainsi indélébiles ».


L’autrice tient cependant à souligner qu’elle a écrit un roman, nous racontant la complexité des motivations, en injectant des éléments fictionnels dans les zones d'ombres des histoires. L’autrice explique :


"C'est mon histoire et l'histoire de ma rencontre avec les tunisiennes que j'ai voulu placer au centre du roman".


C’est un hymne à la vie, à la liberté, qui remet de l'humain dans un système qui en manque cruellement. Le titre fait allusion au livre de Victor Hugo Les Contemplations, seul livre qu’elle a eu le droit d’apporter avec elle dans la prison.



Pauline Hillier est née en Vendée et écrit depuis l'adolescence. Membre du mouvement international FEMEN de 2012 à 2018, elle participe à de nombreuses actions, en France comme à l'étranger. En 2013, elle est arrêtée à Tunis suite à une manifestation pour la libération d'une militante tunisienne.

Son roman Les Contemplées lui a été inspiré par son séjour en prison. Il a été publié en février 2023 à La Manufacture de Livres.






25 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page