« Le nouveau nom de l'amour » de Belinda Cannone

Mis à jour : avr. 15


Dans ce nouvel essai sur les relations amoureuses, la romancière et essayiste Belinda Cannone part du constat évident que le couple est en crise et le mariage en déclin: les statistiques et la réalité l'attestent. Il y a autant de divorces que de mariages. L'intérêt est alors d'en étudier les raisons en analysant les métamorphoses du sentiment amoureux au fil des siècles. "Si tu ne sais pas où tu vas, sache au moins d'où tu viens."Pour cela, l'auteure remonte tout d'abord à l'origine du mariage chrétien qui, dit-elle, ne va pas de soi puisqu'il a fallu douze siècles pour en construire la doctrine: il est indissoluble, considéré comme un sacrement et voué à la procréation. L'amour n'y est pas absent mais sous forme d'amour de charité. C'est l'union "pour toujours". Le mariage d'amour est une invention du XIXe siècle que l'auteure qualifie d'"amour électif", c.à.d. qu'à un moment donné, un être choisit un autre être dans la foule de ses semblables. Puis viennent les révolutions du XXe, en particulier la révolution des femmes, laquelle a accompagné la révolution sentimentale amorcée au XVIIIe siècle."Amour ne rime plus avec toujours". Les nouvelles données volatiles que sont le sentiment et le désir font irruption dans les relations amoureuses. Non sans un certain humour, l'auteure écrit: "Après avoir retracé l'histoire du mariage tel qu'il s'est continûment inventé en Occident, il me restait à décrire le régime actuel du couple, celui que j'ai nommé la "polygamie lente", et à évoquer la forme d'amour qui lui est attachée, l'amour-désir, nouveau nom de l'amour." Si le désir est fugace, se pose alors la question : Pourquoi donc vivre en couple si le désir n'est plus? C'est possible si on lui reconnaît ses lettres de noblesse , sa valeur indispensable, sa raison d'être profonde qui est de nous relier les uns aux autres. Les pensées de Belinda Cannone sont pleines d'humanité et ses interrogations s'appliquent à notre nature d'être en relation. Elle explore l'espace lové entre deux personnes qui est celui de l'intime. C'est pourquoi elle s'intéresse aussi au roman car il représente l'intime non personnel. Dans son travail, les évocations et citations romanesques ne sont pas anodines. Elles ont une force d'élucidation du sentiment amoureux, elles montrent comment les représentations se modifient dans le temps. On y rencontre La Princesse de Clèves, Les Métamorphoses d'Ovide, Platon, Montaigne, Molière,Tristan et Iseut, Roméo et Juliette...C'est par le désir, le roman ainsi que le tango - cette danse exigeant le renouvellement incessant des couples de danseurs, et l'émerveillement devant les choses simples, que le réenchantement du monde est possible. La légèreté d'écriture et la forme dialoguée insufflent au texte une agréable vivacité en intégrant le doute, la contradiction, la nuance. Dans l'état d'affectation de notre monde, on peut remercier Belinda Cannone de nous inciter à réinventer l'amour.


Le nouveau nom de l'amour de Belinda Cannone édité chez Stock 2020

7 vues

Association Les Automn'Halles

533, chemin de la Mogeire

34200 Sète, Occitanie, France

  • Facebook Social Icon

Facebook