• jocelyne

"Le Nord du monde" de Nathalie Yot

Mis à jour : 27 janv. 2019


Elle trotte vers le Nord. Elle fuit « l’homme chien ». Première étape de hasard : Lille. Premier amant de passage, « Monsieur Pierre ». Une étape dans cette fuite d’une relation qu’on devine avoir été fusionnelle et dont elle ne supporte pas le délitement. Parce que « L’amour se coupe à la machette, d’un coup sec, alors les bords sont lisses. » Ce sera Bruxelles puis Anvers et une petite ville près de la frontière néerlandaise. Où elle soigne ses pieds abîmés. Et toujours cette obsession, cette quête obstinée d’amour. Se remplir d’amour « Mis à part l’homme chien que j’aimais sans relâche, les autres n’avaient aucun effet sur moi. Je n’en avais pas besoin. Je ne m’en occupais pas. Deux était un bon chiffre. Être deux me suffisait. »


Suivront l'Allemagne puis la Norvège.


Cette fuite d’une femme dont l’âge et l’identité importent peu est en fait une quête éperdue d’amour. Une quête qui se confond avec un ailleurs qu’elle a décidé être le Nord. Alors elle « s’installe dans la fuite ». Avec Isaac, l’enfant tombé du ciel… Elle transgresse sans le vouloir vraiment, juste parce qu’elle ne sait pas faire autrement. C’est violent, âpre, dérangeant et fort. Très fort.


Dans une écriture troublante qui emprunte à la poésie, l’artiste montpelliéraine, livre ici un premier roman coup de poing. Il y est question de perte de repères, d’a-moralité, de limites, celles que l’on franchit ou pas. Bref, il faut s’attendre à être sérieusement bousculé par cette lecture.


Nathalie Yot, diplômée d’architecture, est une artiste pluridisciplinaire. Née à Strasbourg, elle vit à Montpellier.



Le Nord du monde

Nathalie Yot

Éd. La Contre Allée

2018


#Yot

Association Les Automn'Halles

533, chemin de la Mogeire

34200 Sète, Occitanie, France

  • Facebook Social Icon

Facebook