top of page

« Le choix du roi » de Laurence Lieutaud


Dans la famille catholique et bien pensante, Karine est dépassée par ses deux enfants, qui, en grandissant, mènent une vie qu’elle n’aurait jamais osé vivre elle-même. Lisa, à peine 16 ans, look gothique, cheveux bleus et maquillage appuyé, ne trouve grâce qu’auprès de ses amis, qu’elle voit jour et nuit. Heureusement que Maxime, son frère qui va fêter ses 20 ans, a brillamment réussi sa prépa et entre à Polytechnique à la rentrée scolaire. D’ailleurs Fabien, le père, en est très fier. Trop, au goût de Lisa que son frère exaspère.

Tout aurait pu continuer cahin-caha jusqu’à la fin de l’adolescence, si Maxime, un soir de fête n’avait emprunté la nuit, en voiture, une petite route isolée sur laquelle marchait une jeune fille qu’il a fauchée. Et tuée. En embarquant sa mère dans un secret de famille des plus difficiles à garder, Maxime réagit bien différemment de Karine.

A partir de cet épisode, l’auteure ausculte, scrute, déroule les jours qui précèdent, ceux qui suivent la nuit du drame, s’arrête sur chaque protagoniste. Le lecteur entre ainsi dans la vie mouvementée du couple Marie-Claire et Erwan, les parents d’Iris, la victime, et de ses sœurs Capucine et Gaëlle ; elle s’attarde sur les copains, Margot, l’ex de Maxime, Léon, Tom, Jules les petits amis de Lisa et Adèle sa meilleure amie.

Pour tous les personnages du roman, l’auteure a prévu un narrateur. Sauf pour Karine, qui parle en JE. Ce parti pris contribue à créer une atmosphère étouffante, avec une Karine qui s’essouffle à force de courir, d’astiquer la maison, de s’embrumer l’esprit avec des médicaments ou une Marie-Claire, la maman d’Iris, la victime, qui culpabilise parce que la nuit du drame, elle avait découché…


De chapitre en chapitre, au fur et à mesure que le lecteur découvre le passé et le présent des protagonistes, avec ses bons et ses mauvais côtés, on sent Karine, la mère, piégée. Son entourage s’inquiète. Un si lourd secret ; pourra-t-elle le garder ? Veut-elle le garder ? Son fils promis à un si bel avenir …

Une fine analyse psychologique de tous les personnages et une réflexion sur l’amour maternel, (inconditionnel ? Vraiment ?), sur la culpabilité, sur la souffrance morale, la peine, font de ce roman une sorte de thriller mené tambour battant. Qui ne laisse pas indifférent.



Laurence Lietaud est professeure de lettres modernes. Après Ravissement (2021), Le choix du roi est son deuxième roman.

« Le choix du roi » de Laurence Lieutaud - Editions Grasset - Mai 2023





54 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page