• bernard

"La Fraternité" de Takis Würger

Mis à jour : 27 janv. 2019


Premier roman de ce jeune allemand qui nous offre un récit tiré de sa propre expérience de journaliste.

Le pitch est simple : Pour élucider malgré lui le mystère d’un crime dont il ignore tout, un jeune homme se fait introniser dans le club le plus sélect de Cambridge. Sur fond de campus novel et d’amours impossibles, un premier roman vertigineux.

C’est l’histoire d’une vengeance en milieu universitaire chic (dans un College de Cambridge) sur fond d’agression sexuelle.

Sa force est le changement de narrateur à chaque chapitre, déroutant au début mais de plus en plus crédible. J’ai pensé à Millénium parfois…

En fait on ne le lâche pas car dès qu’on est pris de sympathie pour un personnage, le voilà qui dérape brutalement et nous déconcerte voire nous déroute. C’est cette instabilité permanente qui en fait sa force.

Ce n’est pas un polar, ni une critique acerbe des fraternités de ces universités anglaises ou américaines, mais c’est en même temps tout cela qui est suggéré…

Parfois on reste sur sa faim quant à la narration de certains personnages, car on a l’impression qu’ils n’ont pas terminé leur récit… sans doute volontairement de la part de l’auteur qui distille des doutes en permanence… et nous incite à la réflexion car on passe insensiblement d’une belle histoire à un drame terrible qui nous poursuit après avoir refermé le livre…

Joli coup d’essai… transformé.


#Würger

Association Les Automn'Halles

533, chemin de la Mogeire

34200 Sète, Occitanie, France

  • Facebook Social Icon

Facebook