• claude

«  Dos au soleil » de Frédérique Germanaud


Dos au soleil est le récit touchant, sincère, d'une enfant de rapatriés d'Algérie qui n'a jamais connu le pays de ses parents et qui hésite à le découvrir, après tant d'années passées à l'ignorer, à le snober, à l'oublier. À essayer de l'oublier.


Le sujet du livre est là. "Je commence à m'intéresser (à l'Algérie) alors que tous ses protagonistes disparaissent un à un". Le passé de la narratrice (l'auteure) la rattrape et Frédérique Germanaud nous embarque dans sa quête du Graal en avançant à reculons, en trompe l'œil, au ralenti ou en accéléré, sans chercher à construire une trame narrative. "J'avance brouillon, je vis pareil" dit-elle. Elle veut comprendre ce qui soudain l'obsède et pourquoi cela l'obsède. Pourquoi "des mécanismes mentaux inconscients remontant à l'enfance, fuite, rejet, sentiment de n'être pas à ma place" la gênent au point d'entreprendre ce voyage intérieur.


Car le voyage restera intérieur. Installée en Anjou, loin de "son aimé", l'auteure brosse des portraits et propose des paysages que son imaginaire et les documents consultés lui permettent d'établir. Voilà, pour moi, un des intérêts du livre réside dans cette question : Peut-on faire "comme si" - L'auteure s'interroge : "Devrais-je laisser croire au lecteur que j'ai traversé la Méditerranée, posé d'entrée de jeu ces pages comme fiction ou ne rétablir la vérité qu'au terme du livre ?" Une question parmi tant d'autres qui jalonnent ce livre emprunt de poésie, écrit à l'arrache, phrases courtes, interrogatives. Écriture ciselée, mots choisis. Récit ponctué de citations d'auteurs : "On respire mal dans la mémoire" (Werner Lambersy) ou "Écrivain, utilise tes forces pour travailler à faire surgir la dignité de l'homme" (Peter Handke) et de références : À propos de Aby Warburg : "Warburg procédait par juxtaposition d'images, de détails, afin de provoquer du sens, de découvrir d'autres possibilités, ouvrant la mémoire impensée de l'histoire. Il rejoint mes cogitations".


Au fil des pages l'histoire se construit ; de chapitre en chapitre, de paquebot en paquebot ; sans changer de rive de la Méditerranée. Ce questionnement déguisé en roman m'a touchée.


Éditions Le Réalgar

42 vues

Association Les Automn'Halles

533, chemin de la Mogeire

34200 Sète, Occitanie, France

  • Facebook Social Icon

Facebook