Dima Abdallah reçoit le Prix France-Liban de l’Adelf

En septembre 2021, le festival Les Automn’halles accueillera Dilma Abdallah.

Le jury du Prix France-Liban de l’Adelf a attribué sa récompense pour l’édition 2020 au roman de Dima Abdallah Mauvaises herbes paru aux éditions Sabine Wespieser.



Photo David Poirier/Sabine Wespieser



Le jury a été particulièrement sensible à la beauté et la maturité de l’écriture de Dima Abdallah, dans ce premier roman tout en finesse. « Sa thématique, la relation père fille dans une ville en proie à la guerre, puis dans une ville étrangère où la famille s’est exilée sans lui, est traitée à travers un regard singulier : celui d’une petite fille qui aime tant son “géant”, puis d’une jeune femme en rupture de ban qui deviendra mère à son tour, mais qui gardera toujours en elle la vigueur et la liberté des mauvaises herbes. Un roman fort qui sied particulièrement au Prix France-Liban », estime le jury.


Abdallah est née au Liban en 1977. Elle vit actuellement à Paris. Après des études d’archéologie, elle s’est spécialisée dans l’antiquité. Elle entre en littérature avec un premier roman très fort.


9 vues

Association Les Automn'Halles

533, chemin de la Mogeire

34200 Sète, Occitanie, France

  • Facebook Social Icon

Facebook