• claude

2e chronique - "L'ambassadeur triste" d'Ananda Devi

Mis à jour : 7 avr. 2019


C'est à un festival de couleurs, d'odeurs suaves ou peu ragoûtantes, de saveurs exquises ou pestilentes, de douces mélodies ou de concerts de klaxons que nous invite l'auteure, Ananda Devi, dans son pays d'adoration : l'Inde. Le cocktail composé d'occidentaux en mâle d'aventures amoureuses, de femmes esseulées à la recherche d'un sens à une vie atone, d'énigmatiques déesses, de pauvres bougres condamnés à la pauvreté perpétuelle, de belles étrangères donneuses de leçons ou d'ambassadeur triste, s'avale d'un trait. Ces onze nouvelles écrites à vif explosent de trouvailles littéraires, de merveilleux, de charme, de justesse de vue. Kaléidoscope d'impressions de ce pays, l'Inde, où modernité et tradition cohabitent. L'écriture est ciselée, comme l'exige la nouvelle littéraire ; j'ai pour ma part, beaucoup aimé que la dernière nouvelle face un clin d'œil à la première ... je vous laisse découvrir.

Association Les Automn'Halles

533, chemin de la Mogeire

34200 Sète, Occitanie, France

  • Facebook Social Icon

Facebook