Invités aux rencontres 2021

DIMA ABDALLAH

Affiches-20.png

Née au Liban en 1977, Dima Abdallah vit à Paris depuis 1989. Après des études d’archéologie, elle s’est spécialisée dans l’Antiquité tardive.

Mauvaises Herbes est son premier roman.

© David Poirier

RENÉE BIASCAMANO

Affiches-20.png

Ecrivaine sétoise qui prend sa plume pour parler de sa ville avec amour et respect.

Ses ouvrages :  Le Quartier Haut dans les années 1950, L origine du Quartier Haut, L Italie à Sète, La naissance de Sète, Sur la plage de Sète, Nono La Tielle, Nono La Tielle sur la plage de La Corniche, La pêche sur la traîne sur la plage de Sète.

© DR

SEDEF ECER

Affiches-20.png

Sedef Ecer est née à Istanbul. Romancière, auteure dramatique et scénariste, elle pratique plusieurs formes d'écriture en turc et en français.

Son premier roman écrit en français, Trésor national, paru chez JC Lattès en janvier 2021, déjà sélectionné pour des prix littéraires, a reçu un accueil enthousiaste des critiques et libraires.

© Brigitte Baudesson

YVES FERRY

Affiches-20.png

Yves Ferry acteur, auteur, metteur en scène, a commencé sa formation à l’école du TNS où il rencontre Bernard-Marie Koltès qui écrira pour lui « La nuit juste avant les forêts ». Ce texte sera recréé par Moni Grégo avec laquelle il dirige 

actuellement La Compagnie de la Mer. 

Il a travaillé avec (entre autres) Hubert Gignoux, André Steiger, Didier Sandre, Jean-Pierre Vincent, Gilles Bouillon, Jean-Paul Wenzel, Jacques Lacarrière, Jean-Louis Benoît, Michel Raskine, Jean-Claude Fall… Il tourne pour la télévision aux côtés de Pierre Arditi. Il a mis en scène (entre autres) des textes de Marguerite Duras, Jean Genet, Jean Tardieu, August Strindberg, Moni Grégo, William Shakespeare… Il a été professeur au TNS et dans de nombreux Conservatoires comme celui de Montpellier, pendant la direction d’Ariel Garcia Valdès, et récemment au cours Florent de Montpellier.

Certains de ses textes (LucienEntre Prévert et l’alphabetEn finir) ont fait l’objet de Dramatiques sur France-Culture.

© Jeanne Davy

PIERRE GOBINET

Affiches-20.png

Pierre Gobinet est avant tout un passionné de plongée, d’affaire policière et d’affaire d’espionnage. Saint-cyrien, il passe les dix premières années de sa carrière sous l’uniforme français, dans les Balkans et à Europol.

En 2007 il se reconvertit en moniteur de plongée mais renoue rapidement avec les réseaux policiers et militaires. Il travaille ensuite comme chercheur dans un centre universitaire genevois dédié à l’étude des trafics d’armes. Après New York, il vit maintenant à Paris.

Le Seuil publie en 2019 Nitrox, son premier roman policier suivi en 2021 par La confrérie des espadons, où l’on retrouve les aventures du même héros dans la Grande Bleue.

Dans les profondeurs marines, Pierre Gobinet nous dévoile une intrigue haletante où corruption, conflits politiques et meurtres en série viennent troubler la Méditerranée.

© Maryan Harrington

YASMINA KHADRA

Affiches-20.png

Yasmina Khadra est né en 1955 dans le Sahara algérien. Il est notamment l’auteur d’une trilogie saluée dans le monde entier, Les Hirondelles de Kaboul, L’Attentat et Les Sirènes de Bagdad

consacrée au dialogue de sourds entre l’Orient et l’Occident. 

L’Attentat a reçu, entre autres, le prix des Libraires. Ce que le jour doit à la nuit a été élu meilleur livre de l’année 2008 par le magazine Lire et a reçu le prix France Télévisions. Adaptés au cinéma, au théâtre (en Amérique latine, en Afrique et en Europe) et en bandes dessinées, les ouvrages de Yasmina Khadra sont traduits en une cinquantaine de langues. Il est de retour avec Le sel de tous les oublis (Julliard 2020) et Pour l'Amour d'Elena (2021 éd. Mialet-Barrault).

©Géraldine Bruneel

EDUARDO MANET

Affiches-20.png

Eduardo Manet, né en 1930 à La Havane, a été longtemps le compagnon de route des révolutionnaires cubains. Eduardo Manet s'est fait connaître comme auteur dramatique, avec, 

parmi de nombreuses autres pièces, Les Nonnes et Un balcon dans les Andes. Sans cesser d'écrire pour le théâtre, il s'est ensuite tourné vers le roman. Il a publié, entre autres, L'île du lézard vert qui a reçu le Prix du Goncourt des lycéens (Flammarion, 1992), Rhapsodie cubaine, récompensé par le prix Interallié (Grasset,1996), Maestro ! (Robert Laffont, 2002) et Ma vie de Jésus (Grasset, 2005).

Nous l’avions accueilli à notre festival en 2013 pour évoquer son œuvre immense, en particulier le Fifre sorti en 2011. 

En 2019, Eduardo Manet, auteur de la pièce Eux ou la prise du pouvoir, nous en a offert une lecture d’extraits, accompagné de Moni Grégo. 

Cette année, tous les deux nous présentent une mise en voix de la pièce remaniée.

© Angela Mejias

FLORENCE MONFERRAN

Affiches-20.png

Historienne, universitaire un temps, aujourd’hui vigneronne à Mireval, Florence Monferran nous offre une passionnante histoire du muscat à petits grains de Pline l’Ancien à nos jours 

en passant par Arnaud de Villeneuve, médecin des rois d’Aragon qui préconise le muscat pour éliminer « les mauvaises humeurs ».

Ce grand vin historique aux arômes puissants et la robe d’or, prisé d’Héraclès dit la légende, nous est conté dans une langue aussi vigoureuse que les ceps qui s’accrochent à la Gardiole.

© Ivan Monti

MARGUERITE POZZOLI

Affiches-20.png

Marguerite Pozzoli, directrice de la série « Lettres italiennes » chez Actes Sud et traductrice, a déjà été invitée au festival en 2014 où elle a rendu honneur à la littérature italienne. 

En 2015, elle a animé un dialogue sur le thème de l’insularité.En 2019, elle a participé à un débat autour de la traduction.

Elle revient cette année avec l’auteur romain Mariano Sabatini, dont elle a traduit le roman noir L’imposture du marronnier.  

© Erik Vedel

TRISTAN SAULE

Affiches-20.png

Tristan Saule, de son vrai nom Grégoire Courtois, est né le 20 janvier 1978 à Auxerre où il vit.

Après des études de cinéma (en montage image), il travaille au Théâtre d'Auxerre où il crée et organise notamment un cycle 

de lectures hebdomadaires consacré au théâtre contemporain. Entre 2000 et 2011, il dirige et met en espace plus d'une centaine de textes. C'est durant cette période qu'il écrit la majorité de ses pièces de théâtre.

Puis il se lance dans des activités numériques. De 2001 à 2009, il contribue en tant que journaliste et critique d'art numérique au magazine en ligne fluctuat.net. En 2007, il crée, au sein de l'Agora, scène nationale d'Evry et de l'Essonne, une programmation d'arts numériques. 

Puis il diminue et arrête finalement ses activités numériques pour se concentrer sur l'écriture romanesque. En 2011, il reprend la librairie indépendante « Obliques » qu'il dirige désormais, parallèlement à ses activités de romancier. Depuis 2014, il est en charge de la programmation de « Caractères », festival international du livre à Auxerre.

© Trames

MICHELE TEYSSEYRE

Affiches-20.png

Michèle Teysseyre est née en 1949 à Toulouse où elle réside. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages consacrés à Venise, dont deux ont été portés à la scène (Cartoucherie de Vincennes, Théâtre Olympe de Gouges de Montauban, Festival Baroque de Pontoise).

Elle est également peintre et cinéaste. Aux éditions du Cabardès elle a publié Moi, Jean Pigasse, ouvrier du canal en 2017, et chez Serge Safran éditeur Patagonie en juin 2020. Le même éditeur renouvelle en 2021 l’édition de son roman Loin de Venise.

© DR

ABIGAIL ASSOR

Affiches-20.png

Née à Casablanca, Abigail Assor a quitté le Maroc après son bac pour faire une prépa littéraire en France, puis des études de sociologie à Londres. Juste après, elle s’est engagée dans l’écriture.

Après avoir écrit des contes et de la poésie, elle s’est lancée dans un projet de roman. Un pari réussi, puisqu’à 30 ans à peine, son roman Aussi riche que le roi vient d’être publié chez Gallimard.

© F. Mantovani

BELINDA CANNONE

Affiches-20.png

Belinda Cannone est romancière et essayiste. Elle enseigne la littérature comparée à l’Université de Caen. Elle a publié sept romans et plusieurs essais dont L’Écriture du désir (Prix 2001 de l’essai de l’Académie française),

Le Sentiment d’imposture (Grand Prix de l’essai de la Société des Gens de Lettres 2005), La Tentation de Pénélope (Stock, 2010) et S’émerveiller (Stock, 2017). Son dernier essai Le Nouveau nom de l'amour est paru le 2 septembre chez Stock.

© Getty

DALIE FARAH

Affiches-20.png

Dalie Farah est née en Auvergne en 1973. Sa mère était femme de ménage, son père manœuvre sur les chantiers, tous les deux nés en Algérie. Elle a vécu ses premières années dans un petit village auvergnat, 

puis à Clermont-Ferrand dans un HLM, comme pas mal de gens de sa génération et de son milieu social.

Elle est agrégée de lettres et enseigne la littérature et la philosophie en classes préparatoires à Thiers. Impasse Verlaine (2019, poche 2020), son premier roman, a été très remarqué et distingué par de nombreux prix littéraires. Son deuxième roman Le doigt est paru le 3 Février 2021 chez Grasset.

© Richard Brunel

ISABELLE FLATEN

Affiches-20.png

Isabelle Flaten est née en 1957 à Strasbourg et a vécu ici ou là dans différentes villes d'Europe. Après une première vie ordinaire d’enseignante, elle décide pour la seconde de cultiver ses chimères 

et de se consacrer entièrement à l'écriture. 

Elle a publié plusieurs romans très remarqués des libraires à la Dernière goutte et au Réalgar. Son œuvre minutieuse s’intéresse aux relations avec l’autre et remet l’altérité sans cesse en question.

Parmi ses romans et nouvelles, Les noces incertaines (Le Réalgar 2014), Chagrins d'argent (Le Réalgar 2016), Adelphe (Le Nouvel Attila 2019), Les deux mariages de Lenka (Le Réalgar 2020), La folie de ma mère (Le Nouvel Attila 2021).


© DR

MONI GREGO

Affiches-20.png

Sétoise, née d’un père corse et cévenol, d’une mère espagnole, elle a vécu en Algérie et en Tunisie. Elle a voyagé avec des spectacles en Europe, en Afrique du Nord, au Japon, au Québec, aux U.S.A. … 

Actuellement elle se partage entre Sète et Paris.

Moni Grégo est auteur de théâtre. La plupart de ses textes ont été créés dans des Théâtres Nationaux, régionaux, des Centres Dramatiques en France comme à l’étranger. Elle est aussi actrice, metteur en scène, directrice de la Compagnie de la Mer, compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture pendant plus de vingt ans.

Son dernier ouvrage, La Traversée (2018) est publié aux éditions Domens.

© Didier Leclerc

CATHERINE LOPEZ-DRÉAU

Affiches-20.png

Catherine Lopez-Dréau, diplômée d'études approfondies en histoire méridionale, a été directrice des archives municipales de Sète pendant plus de vingt ans.

Parmi ses livres, citons :

Louis Vaillé : Un champion de joutes d'exception (1883-1932)

Saint-Clair et ses baraquettes - 6 itinéraires à travers la montagne de Sète

Piété des gens de mer, écrit en collaboration avec Jean-Claude Gaussent (éd. Domens)

Elle a été présente aux Automn’Halles en 2018 avec son dernier livre  Paul Valéry et Sète, Éd. Sansouïre.

© DR

OLIVIER MARTINELLI

Affiches-20.png

Olivier Martinelli est né à Marseille en 1967. Depuis 2003, il vit à Sète et y enseigne les mathématiques au collège Paul-Valéry où il fut élève.

Auteur de plusieurs romans et de nombreuses nouvelles, il a été lauréat du prix des Lecteurs de Deauville en 2012 avec La nuit ne dure pas et a obtenu le prix de la ZEC avec L’Ombre des années sereines en 2016. L’Homme de miel en 2017 a été "coup de coeur" de quarante librairies.

En 2019, il publie Mes nuits apaches (Robert Laffont). 

Le roi des Krols, premier tome de son dyptique Le Livre des Purs sort en 2020 chez Leha Editions. Le second tome, L’Enfant guerre, paraît en 2021.

© Jean-Luc Bertini

DOMINIQUE PARAVEL

Affiches-20.png

Dominique Paravel a vécu son enfance à Lyon, et plus de vingt ans à Venise. Tout en exerçant une activité de traductrice, elle publie des poèmes et des articles scientifiques. 

Nouvelles vénitiennes, son premier livre, a bénéficié d’une excellente critique, d’un fort soutien des libraires et obtenu plusieurs prix tout comme Uniques, son premier roman ainsi que son deuxième, Giratoire, prix Cazes de la Brasserie Lipp, en 2016. Chez Serge Safran, son éditeur, elle signe son dernier roman en 2021 Alice, disparue

© Raphaël Gaillarde

MARIANO SABATINI

Affiches-20.png

Journaliste et écrivain, Mariano Sabatini a publié plusieurs nouvelles dans des magazines et des anthologies, et a écrit deux essais et deux romans policiers.

L'imposture du marronnier a remporté le prestigieux prix Flaiano en 2017. Le roman est édité en 2021 chez Actes Sud – Actes Noirs et traduit par Marguerite Pozzoli.

@ marian0sabatini

ARO SÁINZ DE LA MAZA

Affiches-20.png

Aro Sáinz de la Maza est né à Barcelone en 1959. Diplômé de l'Université de Barcelone, il écrit des romans, des livres d'histoire, des essais et est co-auteur de compilations de contes populaires.

Il a également été éditeur, traducteur et conseiller en narration de plusieurs auteurs.

Le Bourreau de Gaudí (Babel noir, 2012) a obtenu le Prix internationale RBA du roman noir.

Les Muselés (Actes Sud, 2016) est son deuxième roman.

Il revient cette année avec son dernier roman Docile édité en août 2021 chez Actes Sud Actes noirs et s’entretiendra avec son traducteur Serge Mestre.

© David Zardoya

TAHAR BEN JELLOUN

Affiches-20.png

Ecrivain, peintre et dessinateur franco-marocain, Tahar Ben Jelloun est né à Fès le 1er décembre 1944. Il étudie la philosophie à Rabat, commence par enseigner au Maroc avant de s'installer en France en 1971 à la suite 

de l'arabisation de l'enseignement de la philosophie. 

Docteur en psychiatrie sociale en 1975, il tire profit de son expérience de psychothérapeute pour écrire, l'année suivante, le roman La Réclusion solitaire.  En 1985, son roman L'Enfant de sable le fait connaître du grand public. La suite de ce roman, La Nuit sacrée, lui vaut d'obtenir le prix Goncourt en 1987. Marié et père de quatre enfants, Tahar Ben Jelloun est l'auteur de plusieurs essais pédagogiques, dont Le Racisme expliqué à ma fille, paru en 1997, qui connaît un très grand succès en librairie. Le 6 mai 2008, il succède à François Nourissier comme membre de l'Académie Goncourt

Les éditions Gallimard ont publié nombre de ses romans, récits et recueils de poèmes, dont le dernier roman Le miel et l’amertume paru en janvier 2021.

Catherine Hélie © Éditions Gallimard

ANTOINE CHOPLIN

Affiches-20.png

Né en 1962, Antoine Choplin vit près de Grenoble, où il partage son temps entre l'écriture et l'action culturelle. II est l'auteur d'une vingtaine de romans, récits et recueils de poésie, 

dont Radeau (La Fosse aux Ours, 2003), le Héron de Guernica (Rouergue, 2011, Prix Lettres frontières),

La nuit tombée (2012, Prix du Roman France-Télévisions), Une forêt d’arbres creux, 2015, Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar, 2016, et son dernier Nord-Est, 2020, tous publiés à La Fosse aux ours. Son œuvre, traduite en plusieurs langues, a fait l’objet de diverses adaptations théâtrales. Il est depuis 1996 directeur artistique du Festival de l’Arpenteur (spectacle vivant et littérature

© Hannah Assouline

ALAIN FERRY

Affiches-20.png

Alain Ferry est né en 1939 à Bône, Annaba, (Algérie) d’un milieu familial modeste. Il a passé son enfance dans une ferme viticole d’El-Kous. En 1966, il devient professeur agrégé de lettres classiques dans la prestigieuse école

 de Saint-Cyr où il a enseigné pendant plus de trente ans et dans les écoles préparatoires à Normal Sup où il eut comme élève Antoine Compagnon, Pr émérite au collège de France présentement. En 2009, il a reçu le prix Médicis pour son roman-essai Mémoire d’un fou d’Emma, inspiré, par ses nombreuses citations dont l’auteur est passé maitre en la matière, du roman Madame Bovary de Gustave Flaubert. Dans ses deux plus récents romans Le Livre de Marie-Anne (Editions des Equateurs, 2014) et Le Fils d’Etienne (Apogée, 2014), Alain Ferry évoque le passé algérien avec lequel s’ouvre son œuvre littéraire remarquée et remarquable par l’érudition qu’elle porte dans le ciselage des mots.

Alain Ferry participe à l’hommage à Gustave Flaubert aux côtés de son frère Yves Ferry qui lira des extraits de la correspondance de Flaubert.

© DR

CATHERINE FRADIER

Affiches-20.png

Première femme de la brigade de nuit du 13e arrondissement de Paris et agent de sécurité, Catherine Fradier a beaucoup bourlingué avant de devenir écrivain. Aujourd’hui romancière, scénariste et nouvelliste,

elle a été récompensée par le Grand prix de littérature policière en 2006 pour La Colère des enfants déchus et par le Prix SNCF du polar français en 2008 pour Camino 999. Elle est l’auteur au Diable vauvert de la trilogie d’espionnage économique rééditée aux éditions Pocket Cristal Défense (Prix Michel Lebrun), La Face cachée des miroirs, Le Stratagème de la lamproie, ainsi que des romans jeunesse Une petite chose sans importance et Dacca Toxic, et du thriller Dossier Kastor. Son dernier roman Et nous aurons l’éternité, paru en mai 2021 toujours au Diable vauvert, est une belle réflexion sur la mort, l’amour et la place du livre.

© Philippe Matsas

ALEXIS JENNI

Affiches-20.png


Alexis Jenni vit actuellement à Lyon où il enseigne les sciences naturelles au lycée. À l’âge de quarante-huit ans, il signe son premier roman, L’art français de la guerre.

Présenté par Gallimard à la rentrée littéraire 2011, il obtient le prix Goncourt. 

L’ouvrage revient sur cinquante ans d’histoire militaire française. 

L'Art français de la guerre 2011, La Nuit de Walenhammes 2015, La Conquête des îles de la Terre Ferme 2017, Féroces infirmes 2019, La beauté dure toujours 2021, tous publiés chez Gallimard. Outre ses romans, il écrit des essais, des biographies, des livres pour la jeunesse. 

Son intérêt pour l'histoire et le devenir de l'humanité l'a conduit à diriger un volume collectif sur "Le Monde au XXIIe siècle" (PUF, 2013) et à s'entretenir avec Benjamin Stora sur "Les Mémoires dangereuses" (Albin Michel, 2016).


Catherine Hélie © Éditions Gallimard

SOPHIE MAKARIOU

Affiches-20.png

Conservateur général du Patrimoine, Sophie Makariou a commencé sa carrière au musée du Louvre, au département des Antiquités orientales. Diplômée de l'école du Louvre en histoire de l'art

 et de l'Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales en histoire, elle a également été formée à l'Institut National des Arts et Civilisations Orientales (arabe classique). Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, elle crée le département des arts de l’Islam au musée du Louvre, Elle est, depuis 2013, présidente du musée national des arts asiatiques – Guimet. Ses recherches ont largement porté sur les interactions artistiques entre civilisations. Auteur de nombreux ouvrages, elle a assuré plusieurs commissariats d’exposition. Dans son dernier ouvrage publié aux éditions Stock Le partage d’Orient, elle retrace sa trajectoire familiale et l'histoire patrimoniale des lieux qu'elle a souvent parcourus : Chypre, mais également Istanbul, la Grèce, Beyrouth...

© Didier Plowy/ MNAAG

SERGE MESTRE

Affiches-20.png

Serge Mestre naît à Castres en 1952, de parents républicains espagnols, réfugiés politiques en France. Il enseigne dans le Tarn, puis à Paris où il s’installe dès 1975. 

D’abord conseiller pédagogique, il est responsable des relations internationales à l’Institut de formation des maîtres.

Ses premiers livres paraissent chez Flammarion : Quatre cahiers sur la mort de Lira (1980), Dix rêves d’Io (1983), et Goya (1986). En 1995, Le Serpent à plumes publie un abécédaire, Le Livre des rives, avant que Serge Mestre ne se consacre à la traduction de l’espagnol ou du catalan de nombreux auteurs.

En 2016 son roman autour de la figure de Federico García Lorca, Ainadamar (La Fontaine aux larmes) parait chez Sabine Wespieser.

En 2019, chez le même éditeur, son nouveau roman Regarder est un hommage à la photographe Gerda Taro.

Cette année, il participe à un entretien « L’auteur et son double » avec l’auteur catalan Aro Sainz de la Maza, dont il a traduit le dernier roman noir.

© SW éditeur

MICHEL PIERRE

Affiches-20.png


Cuisiner à bord avec Corto


Scénario : Michel Pierre, Hugo Pratt 

Dessin : Hugo Pratt

Éditeur Casterman

Hugo Pratt

Hugo Pratt (1927-1995) est considéré unanimement comme l’un des maîtres de la bande dessinée, qu’il préférait surnommer « littérature dessinée ». Son œuvre, exposée dans les plus grands musées et festivals, a inspiré auteurs et artistes du monde entier, tels que Tim Burton, Frank Miller, Woody Allen, Umberto Ecco ou Paolo Conte.


Michel Pierre

Né en Bretagne en 1946, Michel Pierre a étudié et enseigné l’histoire avant de prendre des responsabilités culturelles pour le ministère des Affaires étrangères. Collaborateur d’Hugo Pratt sur plusieurs ouvrages autour de son œuvre, il vit aujourd’hui à Bordeaux, où il est à l’origine de l’exposition Hugo Pratt - Lignes D’Horizon. 


© Michel Pierre CC BY-SA 4.0

LYDIE SALVAYRE

Affiches-20.png

Née en 1946 d’un père andalou et d’une mère catalane, réfugiés en France en 1939, Lydie Salvayre passe son enfance près de Toulouse. Après une licence de Lettres modernes, elle fait ses études de médecine, 

puis son internat en psychiatrie.

Elle devient pédopsychiatre, et est médecin directeur du CMPP de Bagnolet pendant quinze ans.

Lydie Salvayre est l’auteur d’une vingtaine de livres traduits dans de nombreux pays et dont certains ont fait l’objet d’adaptations théâtrales. La Déclaration (1990) obtient le Prix Hermès du premier roman, La Compagnie des spectres (1997) reçoit le prix Novembre, BW (2009) le prix François-Billetdoux et Pas pleurer (2014) a été récompensé par le prix Goncourt 2014.

En 2019, elle publie Marcher jusqu'au soir (Stock) et en 2021 son dernier livre Rêver debout (Seuil)

© Bernard Wallet

MARIE TESTU

Affiches-20.png

Née en 1992, Marie Testu, agrégée de philosophie, enseigne cette discipline au lycée et écrit des textes pour le plaisir.

Elle publie Marie-Lou-Le-Monde, son premier roman aux éditions Le Tripode.

© Marie Testu / Le Tripode